Quantcast
Channel: ReliefWeb Updates
Viewing all articles
Browse latest Browse all 14548

Mali: Afrique de l’ouest : Protéger les mineurs migrants tout au long du chemin

0
0
Source: Terre des hommes Foundation Child Relief
Country: Benin, Burkina Faso, Guinea, Mali, Togo

L’Afrique de l’ouest est marquée par un phénomène important de mobilité des populations, tout particulièrement chez les jeunes. Beaucoup d’entre eux décident de quitter leur village d’origine pour les grandes villes voire pour les pays voisins à la recherche de perspectives économiques plus réjouissantes pour eux-mêmes et leur famille. Pourtant, ces enfants se retrouvent le plus souvent confrontés aux dangers de l’exploitation et des abus. Terre des hommes a décidé de prendre le problème à bras le corps en lançant un important projet dont le but est d’offrir aux mineurs migrants non-accompagnés un véritable environnement protecteur.

Développé dans cinq pays de la région, le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et la Guinée, le projet financé par l’Union européenne rassemble tous les acteurs liés à cette problématique. En premier lieu, il faut permettre aux communautés concernées de répondre plus efficacement aux problèmes liés à la protection des enfants dans un contexte de migration, puis effectuer un fort plaidoyer auprès des décideurs politiques afin de renforcer leurs connaissances et développer leurs capacités de protection, et enfin, sensibiliser l’opinion publique quant aux risques encourus par les enfants migrants non-accompagnés en mobilisant les différents partenaires locaux et les médias.

En terme de résultats, à l’échelle locale, Terre des hommes espère améliorer la qualité et la disponibilité des espaces communautaires de protection au travers de l’élaboration par les acteurs locaux de 15 projets qui toucheront directement 3000 enfants. Dans les faits, des sessions de discussions, d’information et de sensibilisation autour de la protection des enfants migrants seront organisées auprès des communautés dans les localités de départ, de transit et de destination. A l’échelle nationale, les équipes de terrain vont œuvrer auprès des autorités pour accentuer l’efficacité de leur plan d’action de protection avec l’organisation de conférences nationales de plaidoyer et la formation et la sensibilisation de journalistes à la problématique. Enfin, au niveau régional, les différentes équipes ont pour but de mobiliser la société civile au sein des pays d’intervention et de renforcer les partenariats et la solidarité entre les Etats, ainsi que d’améliorer la collaboration entre les polices nationales et transnationales.

L’enfant acteur de sa propre protection

Pour mener à bien les différents projets, l’approche privilégiée consiste à inclure l’enfant tout au long du processus. Bien trop souvent ignoré, l’enfant est vu ici non pas comme une victime passive mais comme un véritable acteur de sa protection. Tdh est en effet convaincue qu’il doit être un acteur prioritaire dans l’élaboration des projets communautaires qui visent à sa propre défense.
Au terme des 36 mois sur lesquels s’étend le projet, Tdh espère avoir pu soutenir plus de 11'000 enfants mais également avoir pu faire émerger en Afrique de l’ouest une véritable prise de conscience de la nécessité de protéger les enfants migrants non-accompagnés.

Partenaires du projet : ESAM (Bénin), ETD (Togo), AEJTB (Burkina Faso), SABOU-Guinée (Guinée), ENDA-MALI (Mali), Service Social International (SSI) et Réseau Afrique de l’Ouest pour la protection des enfants (RAQ)


Viewing all articles
Browse latest Browse all 14548

Latest Images